Fort de Brégançon

Fort de Brégançon

Fort de Brégançon

Le Var est une région riche en histoire et le Camping de La Pascalinette® se situe à proximité de nombreux lieux et sites incontournables du Var.

À seulement 20 mn du Camping de La Pascalinette® se trouve un fort magnifique, un de Nos Coins de Paradis® !

Situé dans le hameau de Cabasson, à Bormes-les-Mimosas, le fort de Brégançon fut jusqu’en 1481 la propriété du Comté de Provence. Il n’intégrera le Royaume de France qu’après la mort du dernier compte de Provence, Charles V d’Anjou qui légua son comté au roi de France Louis XI.

Stratégiquement placé à proximité des Îles d’Or de Hyères et des mines d’argent de la ville de la Londe-les-Maures qu’exploitèrent la famille de Victor et Albert Roux, aïeux des propriétaires du Camping de La Pascalinette®, le fort sera tout d’abord un lieu de commerce et d’échanges avant de voir sa fonction évoluer définitivement en fort militaire à la fin du XVe siècle.
Il sera successivement réaménagé par Louis XI, le cardinal Richelieu et enfin par le premier consul Napoléon Bonaparte qui le chargea de défendre les îles d’Or de Hyères en l’agrémentant de 23 canons et en construisant le sémaphore du Cap Bénat afin de protéger la rade de Toulon.

Hormis cet aspect militaire, le fort de Brégançon a aussi vu passer entre ses murs :

  • la Reine Jeanne de Naples, Reine de Naples et comtesse de Provence (en janvier 1348 alors qu’elle fuyait son royaume en direction d’Avignon pour y rencontrer le pape Clément VI et auquel elle céda la ville d’Avignon la même année) ;
  • mais aussi le roi Charles IX qui y séjourna quelques heures durant ce qu’on appelle « le grand tour », c’est à dire lorsqu’il parcourt l’intégralité de son royaume le 30 octobre 1564 avec la reine-mère Catherine de Médicis et sa cour ;
  • aucun autre souverain n’y séjournera, le laissant sous le commandement de capitaines provençaux.

C’est à Robert Bellanger, locataire et ancien député sénateur de la IIIe République, que l’on doit les derniers travaux effectués dans l’enceinte du fort entre 1924 et 1963. C’est aussi grâce à lui que le fort de Brégançon attirera les premiers présidents puisqu’il y invitera le président Auriol, qui possédait aussi une demeure dans le Var au Cap Bénat, puis le président Coty.

A la fin de son bail, l’état récupère le Fort de Brégançon, Monsieur Bellanger quitte les lieux et le Général de Gaulle sera le premier à marcher sur ses pas lors de son passage à Toulon pour les commémorations du débarquement en Provence et l’inauguration du mémorial du Faron. En 1968, le Fort est classé officiellement résidence présidentielle, le Var offrant ainsi aux présidents une nouvelle résidence d’été.

Avec son architecture austère le Fort de Brégançon parait figé dans le temps … Sur son rocher, à 35m d’altitude, au-dessus des plus belles plages du Var, dans un cadre idyllique, entre les plages de Cabasson et celle de la Reine Jeanne, le Fort de Brégançon est un véritable havre de paix loin des regards indiscrets. Une résidence de charme sans faste excessif qui nous montre la simplicité de vie dans ce lieu chargé d’histoire et de secrets.
Aujourd’hui le Fort de Brégançon est plus qu’un lieu de vacances dans le Var, c’est un véritable outil de communication pour nos présidents et quand ils y reçoivent leurs ministres ou des délégations étrangères le fort devient un véritable lieu de décision. N’hésitez pas à venir le visiter lors de votre séjour au Camping de La Pascalinette® !

® Photos Centre des Monuments Nationaux / Fort de Bregançon