Aubagne

Par Daniel Ferrier — collection personnelle, CC BY-SA 4.0

Noël est passé, Les Jardins de La Pascalinette® – camping 4 étoiles ont remballé le sapin et la crèche, mais entretenons la magie encore un peu…

Pour vos prochaines vacances, offrez-vous une excursion au cœur de la Provence, et visitez Aubagne : à seulement 1h15 du camping (en passant par la côte : Toulon, Sanary, Bandol, la Ciotat…) ou 1h30 par les terres (Belgentier, Signes, Cuges-les-Pins…). Dans les deux cas, vous pouvez profiter du retour pour faire une halte au magnifique village varois du Castellet.


Commune des Bouches-du-Rhône (13), Aubagne a l’accent chantant et est réputée essentiellement pour ses poteries artisanales et ses santons.

L'auteur provençal le plus connu : Marcel Pagnol
Marcel Pagnol

Si vous pensez prendre un ou deux bons bouquins pour vos vacances au camping, pensez à la gloire de mon père, ou le château de ma mère, Jean de Florette, Manon des sources ou encore le temps des amours… Vous avez évidemment reconnu Marcel Pagnol (1895-1974), né à Aubagne, et provençal dans l’âme et dans le cœur, immortel depuis son élection à l’Académie française en 1946 et auteur de nombreuses pièces, de films, et de romans célèbres et maintes fois adaptés !


Mais revenons-en à nos santons
Aubagne est située sur une plaine marécageuse, entourée du massif du Garlaban, du massif du Douard et de la Ste Baume. L’argile très présente a permis le développement de l’artisanat de la santonnerie (mais aussi de la poterie).

Figurines en argile peinte, les santons de Provence représentent la nativité. Les personnages principaux sont donc placés dans une crèche : Marie, Joseph, l’âne et le bœuf dont le souffle réchauffe l’enfant Jésus et l’ange. Tout autour de la scène, on trouve d’autres personnages, illustrant les métiers des villages de Provence : berger(ère)s, maire, curé, lavandière, boulanger(ère), tambourinaïre, le ravi, la fermière, le meunier, etc. et éviemment, les Rois Mages.

Les santons sont d’abord issus d’un modèle sculpté dans l’argile crue, qui servira lui-même à la fabrication d’un moule de plâtre coulé, en deux parties. On l’emplit d’argile, puis on « ébarbe » pour retirer les traces du moulage.
Après séchage, les santons sont cuits à près de 1000°C pendant au moins 10 à 12 h.

Chaque santon est unique, car décoré à la main, à la gouache et au pinceau.

Le mot « santon » vient du provençal santoun, qui signifie « petit saint ». On trouve aujourd’hui des santons bien plus grands, souvent en fil de fer, et portant des vêtements cousus. Leurs mains et leur tête sont en argile peinte.

À Aubagne, donc, vous trouverez beaucoup d’ateliers de santonnerie, tenus par de véritables passionnés qui vous expliqueront tous les détails de l’histoire et de la fabrication !

  • Latitude : 43.295540
    Longitude : 5.572002