Gastronomie provençale

La cuisine typique de Provence… et ses crus (classés ou pas) de rosé ou de toutes les couleurs !

Découvrez le rosé de la Londe-les-Maures : le Domaine Château vert, au cœur du village

Domaine Château Vert

En savoir plus

Envie de rosé de La Londe-les-Maures ? La Provence et le Var sont connus pour leurs vins rosés… Connaissez-vous les vins de La Londe-les-Maures ? Nous vous invitons à en découvrir en haute saison, lors du «pot d’accueil» du Camping de La Pascalinette®. Une occasion conviviale de goûter de bons vins rosés et de rencontrer […]

Le Château des Bormettes

Château des Bormettes

En savoir plus

A moins de 4 km du Camping De La Pascalinette®, sur un territoire réputé pour son vin… Le vignoble du château des Bormettes s’étend sur 70 ha de vignes en coteaux, face à la Méditerranée, avec une vue imprenable sur les îles d’Or. De quoi déjà préparer une autre excursion ! Son cœur bat autour […]


Pas de Coins de Paradis® sans dégustations paradisiaques ! Après les plages, les animations, le superbe parc aquatique (4 piscines chauffées et des toboggans aquatiques, quand même !), le camping vous propose un détour au pays du goût, avec des mets caractéristiques de la Provence et de la Côte d’Azur…
Des les ingrédients typiquement méditerranéens aux recettes les plus élaborées, voici un petit tour d’horizon de ce que vous pourrez quelquefois manger au restaurant du camping, ou vous procurer au petit marché !

Les olives ne viennent pas toujours de Nyons (ou d’Espagne…), pour nous régaler dans nos apéritifs et nos pizzas, les meilleures évidemment sont celles qui viennent de Provence ! Vous trouverez partout dans la région des champs d’oliviers, dignes et majestueux, et souvent très, très vieux…
Les fines herbes… thym, romarin, origan, estragon, sarriette, basilic, serpolet… on en trouve partout dans les chemins de randonnée du Var et du midi. Mais on peut aussi y ajouter le cerfeuil, la sauge, le fenouil, la marjolaine… Probable qu’il y en a quelques-unes cachées dans le parcours botanique du camping ! (prononcer si possible « avé l’acceng » !)

L’ail est évidemment un ingrédient majeur dans la cuisine provençale. Il est utilisé cru ou cuit, notamment dans l’aïoli, sauce réalisée à partir d’huile d’olive et d’ail, auxquels on ajoute un œuf, ce qui lui donne sa texture de mayonnaise, pour être servi avec du poisson ou tout simplement sur une tranche de pain. L’ail est aussi associé à la rouille pour agrémenter la soupe de poissons…

Rien que leur nom, c’est du Pagnol !

Tout le monde connaît la tapenade, une des recettes les plus caractéristiques de Provence. Son succès est tel partout en France que, loin de l’originale à base d’olives concassées, on trouve maintenant des variations aussi surprenantes que délicieuses : à la tomate séchée, à l’artichaut, aux olives noires, etc.

Mais il y a aussi la ratatouille, saine et équilibrée, tellement connue elle aussi dans l’hexagone qu’on pourrait presque oublier qu’il s’agit d’un plat du Sud ! Pourtant, les légumes qui le composent sont des légumes du soleil : courgette, tomate, aubergine et poivron, additionnés selon les goûts d’oignon ou d’ail, et selon certains puristes, cuits séparément pour conserver toute leur saveur…

Connaissez-vous le tian (mot occitan signifiant « plat » et autres récipients) ? il s’agit donc à la fois du plat de cuisson, et de la spécialité méditerranéenne composée de légumes tels qu’aubergine, courgette et tomate, cuisinés avec des olives, du fromage râpé (parfois remplacé par de la mozzarella) et bien sûr du thym, et de l’huile d’olive.

En Italie, la focaccia est très appréciée en guise de pain ou en apéritif. En Provence, la fougasse peut également constituer un repas nutritif, idéal pour les pique-niques. Sorte de pain salé ou brioché, selon les recettes, elle est fourrée de multiples ingrédients en fonction des préférences : oignons, lardons, fromage, tomate, olives, etc

La traditionnelle bouillabaisse marseillaise attire des gourmands du monde entier qui veulent goûter à la Provence et à son mélange de légumes et de poissons pour un résultat surprenant ! Les pêcheurs font la bouillabaisse pour midi, et avec les poissons trop petits la soupe !

Egalement en haut du classement, la soupe au pistou ! C’est un cousin du pesto italien qu’on ajoute à l’une des meilleures recettes de soupes : exceptionnel mélange des saveurs d’huile d’olive, de basilic, préparé bien sûr avec de l’ail, des haricots et des pâtes… Juste un bonheur !

D’un bout à l’autre de la côte d’Azur, si à Marseille il y a la bouillabaisse, à Nice il y a la pissaladière : cousine de la pizza italienne, l’olive y est reine et l’anchois son valet. Pâte blanche, garnie de plusieurs ingrédients, dont une compote d’oignons et de sauce de pissalat (sardines et d’anchois), puis aromatisée aux herbes de Provence ou au basilic, elle est un régal et une fierté sur la côte d’Azur! Vous pourrez parfois en déguster au restaurant du camping…

Bien sûr, tout près du camping, à St Tropez ! vous trouverez un « petit » dessert de Provence célèbre, lui aussi : la tropézienne. Elle est constituée d’une brioche souple garnie de sucre, et fourrée d’un mélange de crème pâtissière et de crème au beurre. Bon prétexte pour faire un peu de sport… au camping !