Aralie à papier de Chine

  • Aralie à papier de Chine
  • Aralie à papier de Chine
  • Aralie à papier de Chine
  • Aralie à papier de Chine

Présentation

De longues tiges et de grandes feuilles très amples sont les caractéristiques de l’Aralie à papier de Chine également appelé Arbre à papier de riz (qui n’a pourtant pas grand-chose à voir avec le féculent). Cet arbuste ou petit arbre traçant, au feuillage persistant, est une espèce endémique originaire des zones boisées et des forêts marécageuses de l’île de Taïwan et du Sud de la Chine.

Son nom, papyrifera fait référence à la locution latine « papyrus », signifiant « ce avec quoi on fait du papier ». Depuis plusieurs milliers d’années, les tiges de l’aralie sont utilisées pour fabriquer du papier de riz, grâce à la moelle blanche située à l’intérieur des pétioles (tige qui tient la feuille). C’est la raison pour laquelle on l’appelle aussi « papier de moelle ».

L’arbre à papier de Chine est particulièrement utilisé en médecine traditionnelle chinoise.

C’est donc la sorte de tissu blanc à l’intérieur de ses tiges lignifiées qui sert de base à la fabrication du papier de riz si réputé en Chine. Originellement, cette matière était utilisée à la demande de l’empereur pour la confection de fleurs en papier très prisées à l’époque. C’est sa résistance et son élasticité une fois humidifié, qui fait du papier de riz un matériau privilégié pour la décoration mais également pour la fabrication d’épingles à cheveux traditionnelles par exemple. Le papier de riz est un papier assez récent (usité depuis le 18e siècle). Le noyau cylindrique composé de moelle est pressé sur une surface plane puis découpé en feuilles minces

Mais c’est comme support des peintures chinoises que l’on connaît plutôt le papier de riz. Absorbant les peintures à l’eau ou encore l’encre, il donne un aspect satiné aux oeuvres picturales. De nos jours, la calligraphie chinoise ou le sumi-e sont également des activités qui privilégient l’usage du papier de riz.

En Occident, l’espèce est principalement cultivée comme plante ornementale, c’est d’ailleurs l’usage que nous en faisons au camping 4 étoiles Les Jardins de La Pascalinette ® où nous nous contentons de l’admirer 🙂

Un peu de botanique pour les amateurs…

Appartenant à la famille des araliaceae, seule espèce du genre Tetrapanax, l’arbre à papier de riz peut atteindre 3 à 7 m de haut. En automne, des ombelles (ensemble de petites fleurs groupées formant une coupole ou une sphère) de moins d’1 cm de diamètre, composées de petites fleurs blanches, se développent pour le plus grand bonheur des abeilles attirées par leurs vertus mellifères. Ses feuilles vertes, exubérantes au découpage si graphique, sont disposées en éventail et peuvent atteindre jusqu’à 50 centimètres de large !

Pour que l’aralie se sente à l’aise, il lui faut une exposition mi-ombragée et doit être protégé du vent pour éviter les dégâts sur ses grandes feuilles.

L’arbre à papier de riz n’est pas sujet aux attaques de parasites ni aux maladies ce qui le rend particulièrement facile d’entretien.

Où trouve-t-on l’aralie à papier de Chine au camping ?

Originaire, comme son nom l’indique, de l’Asie du sud-est et particulièrement de Taïwan comme nous l’avons vu, cet arbuste moyennement rustique supporte très bien le climat du Var. C’est la raison pour laquelle il se plaît particulièrement dans la magnifique exception végétale dans laquelle se situe notre beau camping !
Vous trouverez donc l’aralie à papier de Chine au jardin du Coin des Copains® (n°9 sur le plan du Sentier botanique Décou’Verte®), et au jardin du Levant (n° 22).

Après une baignade dans l’une des piscines chauffées du parc aquatique du camping, pourquoi ne pas vous promener dans les allées de notre sentier botanique et essayer d’y découvrir toutes les merveilles végétales qu’il possède ?

Identité

Nom latin :Tetrapanax papyrifera
Famille :araliaceae
Genre :Tetrapanax
Espèce :papyrifera
Color :Feuilles vertes, fleurs blanches
Origin :Taïwan, Asie du Sud-Est
Feuillage :luxuriant
Port :Mi-arbustive, mi-vivace
Hauteur :jusqu’à 5 m
Floraison :d'octobre à janvier
Aralie à papier de Chine